Au revoir petite île, au revoir la Réunion.

Au revoir la Réunion, plaine des cafres

Quitter un endroit ce n’est jamais facile, ça peut même être angoissant, au début on fait comme si de rien n’était, on ne ce projette pas et puis plus les jours nous rapprochant de la date fatidique s’écoulent et plus notre cœur se serre, les doutes et les questions se font plus pressant. Pourtant, si le choix de partir à été fait, on sait que c’est la juste décision mais on a toujours cette appréhension de laisser quelque chose derrière nous.
on s’attache à des villes, à des endroits, à des paysages comme on s’attache à des personnes, ils deviennent une partie de notre vie, de notre quotidien…
route de la plaine des cafres

grand bassin, vanille bourbon, piton textor

riz zambrocal

Lorsque je suis arrivée à La Réunion il y a 4 ans maintenant, je voulais avant tout découvrir cette île qui m’avait vue naitre mais dont je n’avait aucuns souvenirs.
C’était mon premier voyage en solitaire, l’appréhension était là, bien sur, mais je voulais plus que tout voyager et j’avais des rêves plein la tête, alors j’ai pris mon courage à deux mains et je suis partie pour finir mon dernier semestre en STAPS.
Ce qui ne devait durer que quelques mois c’est finalement transformé en années.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

plaine des cafres rando et arums

fougére arboricole, flamboyant, case créole

Petite île….

J’ai parcourus tes cotes et tes plaines à maintes reprises.
J’ai grimpé à 3h du matin à plus de 3000 mètres, à ton plus haut sommet, un volcan désormais éteint, pour admirer un lever de soleil qui ne se montreras pas.
J’ai dormi à la belle étoile sur tes plages, mangée des chamallows grillés et même risquée des bains de minuit.
J’ai crapahuté au fond de tes 3 cirques.
J’ai fait une randonnée de 2 jours en 11h30, grimpant le Maïdo de nuit avec une lampe frontale pour 2.
Je me suis régalée de tes carry et de tes rougails à emporter en barquette.
J’ai bu de la Dodo (beaucoup) et du rhum Charrette (trop).
J’ai survécu à une de tes forte houle qui m’as emportée au large de Boucan Canot.
J’ai survolée tes ravines et tes lagons en parapente.
J’ai pris le pire coup de soleil de ma vie en vagabondant sur ton piton de la Fournaise par un temps nuageux.
J’ai fait une chasse aux trésors et mangé un ver des cocotiers accompagnée de pirates tous plus fous les uns que les autres.
J’ai profité de tes plages, aperçue des baleines et des dauphins et sirotés des cocktails dans quelques uns de tes plus beaux hôtels.
J’ai petit à petit compris tes coutumes et ton langage.
Et je me suis gavée de goyaviers, letchis et mangues jusqu’à l’overdose….

le piton des neiges

plage d'etang salé, fond de la rivière des galets, frangipanier, cascade des cormorans

Puis mes études terminées, j’ai trouvé un boulot dans une salle de sport, je suis tombée amoureuse, une relation qui auras duré 3 ans. J’ai bien cru que j’avais posés mes valises pour de bon.

Oh ma petite île, je t’ai aimée tu sais, et tu auras toujours cette place particulière dans mon cœur, la place spéciale du lieu de naissance, cette place qui fait que, même malgré moi, il y auras toujours un petit bout de toi dans mes pensées.

coucher de soleils à st pierre et au gouffre d'etang salé

etang salé

Alors voilà, petite île.
Je fais cet article comme un hommage. Pas de blablas, pas de chichis, pas de long discours d’adieu comme j’ai pensé le faire…

Juste ces quelques photos qui représentent une partie de mes souvenirs au près de toi.

Puissent t’elle inspirer d’autres voyageurs à venir te rencontrer et découvrir toutes ces choses qui font de toi l’Ile intense.

En ce qui me concerne, cet article seras comme un tableau grâce auquel, lorsque je serais transie de froid et les pieds dans la cheminée, je viendrais me rappeler de tes plages, de ton soleil, de tes volcans et de tes fruits si savoureux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

in the jungle, hotel floralys, bassin pirogue etang-salé

letchis, le maido, rougail saucisses

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

chemin de rando vers piton textor

Au revoir petite île, tu m’auras fait grandir, tu m’auras fait vivre des émotions intenses et tu auras été ma patrie durant 4 années.
Mais maintenant il est temps de se quitter.

Ce n’est certainement pas un adieu cependant, garde moi une petite place pour quand la nostalgie de toi seras trop forte, s’il te plait …

logovoyage

Advertisements

12 réflexions sur “Au revoir petite île, au revoir la Réunion.

    • Pour l’instant ça vas, le froid ne m’as pas encore paralysée ^^
      Merci beaucoup, j’espère te croiser un de ces jours (si tu passe par Montpellier.. Hésite pas non plus !) 🙂

  1. Très joliment écrit, la Réunion est une île que je projette de visiter, tes belles images ne font que me conforter dans mon choix :-). Comme Bulle : A bientôt peut-être sur Paris.

    • Si tu à l’occasion, ne réfléchi pas, fonce !! C’est une très belle île vraiment, avec une diversité de paysages et de cultures assez impressionnante ! 🙂
      A bientôt j’espère 🙂

  2. Très touchant et très emouvant cet article!
    L’ouverture vers les autres est une telle richesse ,le sel de la vie!
    Magnifiques photos merci pour ce beau reportage!
    Et bonne continuation!
    Ravie d’avoir découvert ton blog!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s