Ireland Road Trip #2 – De bleu, d’or et d’émeraude

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’ile d’Emeraude porte quand même bien son nom…
Nous avons repris la route et le paysage défile sous nos yeux, l’Irlande a beau être le pays le moins boisé d’Europe, elle n’en est pas moins verte pour autant.

Une canadienne et une allemande rencontrée à Dingle nous accompagnent et nous nous dirigeons vers les Cliffs of Moher.
Ces falaises situées au sud-ouest de l’Irlande sont majestueuses, elles s’élevent jusqu’à 214m au dessus de l’océan sur une distance de 8 km. Juste derrière le visitor center la tour O’Brien se dresse fièrement comme défiant les éléments.

Les cliffs of Moher et la tour O'brien
cliffs of moher. Aillte an Mhothair

Nous, on essaye de faire pareil, défier les éléments. Les cheveux dans la figure, la démarche malaisée,  les appareils photos prêts à s’envoler, nous sommes comme 4 marionnettes ballotées de droite à gauche à la guise de ce bon vieux monsieur le vent.
Eléments 1 – Touristes 0

Aillte an Mhothair. Cliffs of Moher
Aillte an Mhothair

Nous nous réfugions à Doolin. Au Mc Gann’s Pub, Géraldine Mc Gowan nous accueille avec sa voix rauque et sa chaleur. Fish & Ships, Guiness… ah ça vas quand même mieux !
Géraldine se fait une petite place dans un coin et se met à chanter accompagnée par 2 musiciens, le pub est bondé, mais tout le monde se tait et écoute lorsqu’elle prend le micro, mieux, tout le monde reprend en chœur.
Ecouter Géraldine Mc Gowan ici.

Le lendemain, après s’être perdus 2h, nous trouvons finalement le dolmen de Poulnabrone.
La phrase du jour : « What, all this road for a little rock ? ». C’est de ma faute… comme elles ne savaient pas ce qu’était un dolmen je leur ai donné comme exemple le monument de Stonehenge…

Poulnabrone. Poll na mBrón, "trou de douleurs"

Nous déposons nos deux amies à Galway et continuons vers le Connemara en longeant le Lough Corrib, ça nous fait un peu bizarre de nous retrouver seule après ces 3 jours de folies alors on chante du Michel Sardou à tue tête.

les lacs du connemara

la sky road, connemara

A Letterfrack, le Old Monastery Hostel ressemble exactement à l’image que je me fait d’une maison de leprechaun ! C’est incroyable !
Il y a des objets partout, les chambres ont été conservées telles quelles, au détail prés que les couches ont été remplacées par des lits superposés , la notre s’appelle « Pique-nique en Provence », on adore le clin d’œil. Les meubles sont couvert de livres de toutes sortes, la cheminée n’est pas allumée mais elle est bien là, trônant au milieu de la pièce. Dans le couloir des peintures de tous styles, des fleurs séchées, aux fenêtres des cranes d’animaux, dans la salle de bain aussi il y a une cheminée, et des loupiottes bleues, et de la musique classique… Et une douche avec une boule à facette… Démentiel !

The old monastery hostel, letterfrack, connemara

Letterfrack, connemara, irlande
Letterfrack

62 ans que l’équipe de football gaélique de Mayo attend de remporter la finale du All-Ireland Fottball championship. La finale, c’est justement ce week-end là et ils vont devoir affronter Dublin.
Du coup, à Achill Island, les routes, les pubs et les jardins sont couverts de pancartes d’encouragements, de drapeaux, de fanions aux couleurs de Mayo, le vert et le rouge. « best luck to the mayo team » « Go, mayo, go » peut-on voir sur les banderoles !
Ca me fait chaud au cœur de voir tout ce soutient, je trouve ça beau et touchant et je me met à espérer que ce soit eux qui remportent le titre cette année.
Malheureusement, je ne leurs porte pas chance, c’est Dublin qui l’emporte d’un tout petit point, mais je suis sure qu’un jour leur tour viendra..

 best luck to the mayo team, achill island, comté de mayoachill island, Oileán Acla, mayo

achill island
Achill Island

Dans le comté de Sligo, nous nous dirigeons vers Benbulben Mountain.
Normalement cette montagne à une forme particulière, son sommet et plat et le haut de ses versants sont creusé et très abruptes, c’est une montagne qui appelle aux légendes, on imagine un royaume enchanté perché la haut, surtout que tout à coté ce trouve la Fairy Hill, un nom qui personnellement, me laisse rêveuse..
Mais on dirais bien que cette bonne vielle Ben Bulben est timide… Des épais nuages blanc couvrent le haut de la montagne et il est impossible d’en voir le sommet. Ca doit être un coup des petites fées encore… quoique, c’est peut être un cadeau finalement, ça rajoute un charme et notre imagination est décuplée à essayer de savoir ce qui ce cache derrière ce rideau blanc.

benbulben mountainOLYMPUS DIGITAL CAMERA
Binn Ghulbain

Il commence à être tard et on ne sait pas où l’on vas dormir, on sait qu’il y a un hostel à dunfanaghy mais c’est un peu loin et il est hors de question de ne pas voir les Slieve Leagues.
Tant pis, au pire on dormiras dans la voiture !

…C’est probablement la meilleure décision de tout notre voyage.

slieve leagues, donegal

Les Slieves Leagues sont ahurissantes.
Au soleil couchant elles ce parent d’or et de lumière, les nuages bas et noir renforcent cette atmosphère féerique, c’est magnifique !
Assises sur une petite butte, nous contemplons le soleil décliner doucement jusqu’à ce qu’il ai presque disparu à l’horizon.

slieve leagues, donegal
Sliabh Liag

slieve leagues,Sliabh Liag,  donegal

Le spectacle terminé on reprend la voiture, c’est pas tout mais la nuit est tombée et on ne sait toujours pas où l’on vas dormir.
Dans un tout petit village coincé entre les falaises nous demandons à tout hasard s’il n’y a pas un hostel dans le coin…

Bien sur ! A moins d’un kilomètre

Nous sommes accueillies par old Mary, elle nous installe au salon à l’étage et nous apporte du thé et des biscuits, s’inquiète de savoir si nous avons eu du beau temps jusque là et nous appelle « childrens ». De la musique traditionnelle irlandaise passe dans le poste, au fond de la salle une fausse cheminée donne une ambiance tamisée, il y a des plantes partout, même sur les murs et depuis les grandes baies vitrées on peut voir une toute petite plage de sable fin et entendre le bruit des vagues se brisant sur les rochers.

Dooeys hostel, Gleann Com Cille, donegalirish century book, dooeys hostel
Gleann Cholm Cille, Dooeys hostel, donegal

Nous sommes à Gleann Cholm Cille, au Dooeys Hostel un des tout premiers hostel indépendant en Irlande et c’est sur, je veut passer le reste de ma vie ici.

Oui, ce n’est pas la première fois que je le dit… Ni la dernière…

Pour découvrir la première partie du road trip en Irlande c’est par Ici. logovoyage

Advertisements

7 réflexions sur “Ireland Road Trip #2 – De bleu, d’or et d’émeraude

    • Oh oui, j’ai adoré le Donegal, c’est une région superbe ! Dans certain coins les panneaux ne sont plus en anglais mais en gaëlique, c’était un peu déroutant au début puis au final on s’est éclatées à essayer de deviner les noms anglais des villages ! 🙂
      Bisous, bisous !

    • Oh merci beaucoup !! 😀
      J’ai fini le voyage avec plus de 900 photos ! Et pourtant, j’aurai aimé faire plus de tranches de vie, ne pas avoir peur de sortir l’appareil dans les pubs, faire quelques portraits (notamment de old Mary) je n’ose pas encore assez, mais un jour viendras !

  1. Pingback: Irish soda bread ♣ | Swan 'N Fit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s